Réflexion sur la Montagne d'or

Mercredi, 24 Octobre 2018 14:31 Taubira Jean-Marie
Imprimer

Parlons-en …  La population a plus que bien fait de dire non à ce projet. Selon le dernier sondage, 70% de la population est contre ce projet et sur la zone du Maroni où il doit se faire, il y a un peu plus de 80%. Donc, malgré les efforts financiers colossaux des promoteurs  pour vendre l’invendable, les gens sont d’une logique implacable. Fini le temps où on les prenait pour des moutons.

J’espère que vous avez été très nombreux à avoir écouté sur France-Inter le samedi 13 octobre 2018 le reportage sur la Guinée et le parallèle qui a été fait avec la Guyane étant entendu que c’est la même multinationale NORDGOLD qui exploite l'or dans ce pays officiellement indépendant.

 

Réfléchissons ensemble… Vous avez entendu tous les propos qui ont été tenus dans ce reportage… Il y a vraiment de quoi avoir froid dans le dos. J’ai trouvé cela anesthésiant, très anesthésiant. Il n’y a que nos élus pour croire que cette multinationale va développer notre Pays. Au-delà de tout l’aspect de rentabilité, de productivité, d’environnement, il y a la philosophie de ces gens et ceux qui les accompagnent à l’égard de la personne humaine en général.

J’ai eu la nausée en les entendant. Ils exploitent la richesse du territoire guinéen en étant conscients des dégâts qu’ils font et des irrégularités qu’ils commettent. Lorsqu’on leur demande s’ils vont opérer de la sorte en Guyane, ils répondent "non" parce qu’en Guyane il y a la loi française et Européenne. Autrement dit,  s’il n’y a pas de lois, il n’y a pas d’éthique. L’empoisonnement des personnes, de la faune et de la flore n’est pas un souci pour eux. En fait je constate que ce sont des personnes d’un autre temps qui ont une culture esclavagiste et colonialiste. On comprend tout au long du reportage que s’il n’y a pas de contraintes constitutionnelles, législatives, elles n’ont rien à faire de l’éthique et de la morale. La fin justifie les moyens et elles s’autorisent à tout saccager. Dans leur tête, elles sont toujours au temps des cow-boys.  Si nous sommes lucides nous ne devons pas leur faire confiance car, leur attitude est un choix philosophique qui est profondément ancré en eux. Elles ont choisi d’être sans éthique et donc sans foi ni loi. La loi, elles vont la contourner.

Lorsque la multinationale propose de créer près de 4000 emplois directs et indirects, avec leurs produits extrêmement dangereux, elle va empoisonner des centaines de milliers de personnes dont les 4000 qui vont occuper les emplois. Pourquoi doit-elle faire des digues pour contenir les déchets durant 30 à 40 ans, c’est bien parce qu’il s’agit d’une activité très dangereuse. Puisque ces gens appartenant à la multinationale et ses acolytes sont conscients qu'il s'agit d'une activité hyper dangereuse nécessitant des digues, nous leur disons que ce n'est pas la peine de dépenser autant d'argent pour faire ces travaux de rétention, c'est bien plus simple de mettre un terme à cette activité et de quitter le territoire. C'est une sage solution. En tout état de cause, ils ne sont pas venus pour rester, pour construire leur avenir ici. Si c'était le cas, ils seraient moins stupides. Alors, partir maintenant répond à l'adage "mieux vaut prévenir que guérir". C'est très bien qu'ils dégagent et c'est rassurant pour nous et notre environnement. Ainsi, nous montrons que nous n’avons pas besoin de lois pour nous protéger, notre conscience nous suffit. Les lois, la multinationale ne les respectera pas.

Etes-vous naïf à ce point ? Derrière le chlordécone il y a la corruption, vous croyez qu’il en sera autrement sur notre territoire…

Mise à jour le Jeudi, 15 Novembre 2018 11:20